Arte 5 janvier THEMA spécial : les attentats de Paris

Arte Charlie

Soirée spéciale" Les attentats de Paris" mardi 05 janvier 2016

2015 - Paris est une cible 20h 55

Les armes des djihadistes 21h55 (30 min)

Attentats de Paris - Entretien avec Pierre Kroll 22h25

La chambre vide 22h30 (59 min)

La caricature, tout un art !  23h30 (54 min) Rediffusion jeudi 07.01 à 9h50

 

 

2015 - Paris est une cible mardi 05 janvier à 20h55 (51 min) (Rediffusion jeudi 07.01 à 8h55)

De l'attaque du 7 janvier contre Charlie Hebdo au carnage du 13 novembre, une enquête approfondie sur les racines de la terreur et les moyens d'y faire face. Comment en sommes-nous arrivés là ? Pourquoi la France est-elle devenue la cible prioritaire de ce nouveau terrorisme, perpétré par des jeunes gens nés ou élevés en Europe ?


Les armes des djihadistes mardi 05 janvier à 21h55 (30 min)

L'Allemagne, la France et la Belgique sont devenues les principales plaques tournantes du trafic d'armes de guerre. Pourquoi ? Les instances européennes chargées de leur répression ont-elles vraiment les moyens d’agir ? Comment remédier à cette recrudescence de ventes d'armes illégales ?

Attentats de Paris - Entretien avec Pierre Kroll mardi 05 janvier à 22h25 (10 min)
Entretien avec le dessinateur belge Pierre Kroll au sujet des attentats de Paris, de la liberté d’expression et du rôle du caricaturiste de presse aujourd’hui.

La chambre vide mardi 05 janvier à 22h30 (59 min)

Dans les pas de Saliha, mère d'un jeune djihadiste mort en Syrie, ce portrait sensible fait résonner la douleur des familles de "radicalisés", aujourd'hui inaudible.

La Cariciature tout un ArtLa caricature, tout un art ! mardi 05 janvier à 23h30 (54 min) Rediffusion jeudi 07.01 à 9h50

À la fois symbole de liberté et instrument d'idéologies mortifères, la caricature affiche une histoire contrastée. Rétrospective, de ses balbutiements à la création de Charlie Hebdo.

 


Quel est le point commun entre la Renaissance, la Glorieuse Révolution anglaise, la révolution de Juillet, le Printemps des peuples allemand, l'affaire Dreyfus, Mai-68 et… le nazisme ? Chacune de ces périodes a été faste pour la caricature. Longtemps considéré comme mineur, cet art a profité des grandes secousses de l'histoire pour se développer, pour le meilleur, mais aussi pour le pire. Il faut attendre le XVIIIe siècle pour que naissent les premiers grands caricaturistes, dans une Angleterre qui connaît un élan de liberté sans égal : William Hogarth, James Gillray, George Cruikshank… En France, les grands ciseaux de la censure parviennent à étouffer la caricature jusqu'en juillet 1830 et l'arrivée au pouvoir de Louis-Philippe. Le "roi poire" légalise la liberté d'expression, avant de rétropédaler dès 1831. Trop tard. Des génies comme Charles Philipon et Honoré Daumier ont su s'engouffrer dans la brèche et, bravant la prison, irriguent la France et même l'Europe de leurs dessins révolutionnaires. À la fin du XIXe siècle, la caricature est enfin reconnue comme un genre à part entière. C'est aussi à partir de cette période qu'elle révèle sa face sombre, devenant un instrument privilégié de l'antisémitisme, du nationalisme et de la presse d'extrême droite. Décriée après la Seconde Guerre mondiale, elle chute brutalement avant de se relever, en France, grâce à Mai-68, comme en témoigne la création de Charlie Hebdo, né deux ans plus tard pour prendre le relais de Hara-Kiri, interdit par la censure.

Dessins – souvent animés – à l'appui, ce documentaire instructif part à la recherche des ancêtres du journal satirique. Où l'on (re)découvre les grandes dates de l'histoire européenne à travers les images inspirées de ceux qui ont forgé de leurs plumes un art majeur.