Por Favor

porfavorNumérisation d'une grande partie de l'hebdomadaire espagnol Por Favor réalisée par la plateforme numérique de la MSHS de Poitiers

Accéder au site

Créé par l’éditeur José Ilario, l’écrivain Manuel Vázquez Montalbán et les dessinateurs Perich et Forges, l’hebdomadaire Por Favor sort dans les kiosques le 4 mars 1974, jour de l’exécution par les autorités franquistes du militant anarchiste Salvador Puig Antich. S’inspirant des revues anglophones New Yorker et Punch (la société éditrice espagnole prend d’ailleurs le nom de Punch Ediciones), Por Favor propose à la fois dessins humoristiques, analyses, chroniques et interview de personnalités politiques, ce qui en fait l’une des publications satiriques les plus emblématiques de la Transition démocratique espagnole. 
Ses principaux contributeurs sont, outre les noms déjà cités, sont Juan Marsé, Antonio Álvarez Solís, Maruja Torres, Fernando Savater, Josep Ramoneda, José Martí Gómez, Joan de Segarra pour la satire écrite ; et Martín Morales, Cesc, Romeu, Nuria Popeia, Máximo (également rédacteur), Juan José Guillén, El Cubrí ou Chumy Chúmez pour la satire graphique. Les dessinateurs étrangers Quino, Fontanarrosa, Puig Rosado, Oski ou Reiser publient aussi ponctuellement dans ses pages. 
L’humour ironique et sarcastique de Por Favor est à l’origine de plusieurs condamnations et difficultés liées à l’existence de la censure. Le 21 juin 1974, la revue écope d’une peine de quatre mois de suspension et d’une amende de 250.000 pesetas en raison de ses blagues « faciles et grossières » selon le ministre de l’Information de l’époque Pío Cabanillas. Elle est entre-temps remplacée par Muchas Gracias. Certaines pages des numéros 42, 100, 117, 143 ou 185 sont également supprimées par les autorités.
En dépit d’un tirage moyen de 40.000 - 50.000 exemplaires, Por Favor peine à être rentable. En septembre 1975, l’hebdomadaire est vendu à Garbo Ediciones qui assume sa publication jusqu’en juillet 1978 (numéros 62 à 212). En octobre de la même année, José Ilario récupère les droits sur la revue et confie à Gin, José Martí Gómez et Josep Ramoneda le soin de la relancer, au moyen d’une nouvelle maquette (numéros 213 à 219). Cette aventure se solde toutefois par un échec, puisque Por Favor cesse de paraître en décembre 1978.

Porteur : Ludivine Thouverez (MIMMOC)