La caricature en Suisse

suisseLa caricature en Suisse, Philippe Kaenel,

Presses polytechniques et universitaires romandes, Lausanne, 2018, 152 pages

 

 

 

 

 

 

 

 Commentaire de la maison d'édition:

Les Suisses ne manquent pas d'humour, et ceci de longue date. L'art de la caricature remonte à la Renaissance. Son essor coïncide avec le développemenet de l'imprimerie et des luttes confessionnelles. Durant les Lumières, puis autour de la Révolution, de brillants dessinateurs ont marqué l'histoire du genre: Dunker, Huber, Hess, Töpffer père et fils... Au XIXième siècle, la liberté d'expression et le fédéralisme favorisent la multiplication de la presse satirique. La caricature n'a pas cessé de faire débat depuis. Elle continue de le faire aujourd'hui. Cet ouvrage en propose le premier panorama. 

 

----

 

Voici un joli petit livre bien utile qui propose une histoire de la caricature suisse qui complète fort bien les propos tenus par Julia Schramm dans son article "Schweizerische Satire-Journale im Überblick. Von den Anfängen der Bildsatire bis zur Gegenwart" (article paru dans le Hors Série de "Ridiculosa": "La presse satirique dans le monde" et que Philippe Kaenel bizarrement ne mentionne pas dans sa bibliographie). 
Philippe Kaenel consacre la majeure partie de son ouvrage aux périodes antérieures à 1848 (six chapitres sur huit) et y présente les principaux artisans de la satire visuelle avec beaucoup de finesse. Le dernier chapitre retrace l'évolution de la caricature de la Première Guerre mondiale à aujourd'hui.

Ce livre est fort agréable à lire et remémore des artistes parfois aujourd'hui quelque peu tombés dans l'oubli. On regrettera que cet ouvrage soit très peu illustré, on peut regretter également le flou de la première partie consacrée à l'histoire et la théorie de la caricature. Il nous semble que cette étude aurait beaucoup gagné à se référer à l'ouvrage d'Alain Deligne "Charger - L'idée de poids dans la caricature" afin de mieux définir ce que l'auteur entend par caricature. La dernière partie mériterait quant à elle à coup sûr d'être complétée, tout juste une petite page sur Vigousse par exemple, dont on n'apprend rien des thématiques et de la ligne politique.

 

JCG