Exposition Daumier à Münster

Honoré Daumier. Paris : Der Schein vom Sein (22.08 – 01.11.2009)
Graphikmuseum Pablo Picasso Münster
Königsstr. 5 D-48143 Münster
www.graphikmuseum-picasso-muenster.de

Commentaire d'Alain Deligne

Que le Graphikmuseum Pablo Picasso Münster consacre une exposition à Daumier n’étonnera pas. Ce musée, qui ne se contente pas de pratiquer une philologie picassienne, ne manque pas une occasion pour tisser des liens avec l’histoire artistique et culturelle européennes. Si l’on sait ainsi que Picasso, caricaturiste à ses débuts, était par ailleurs en possession de lithographies de Daumier, une exposition consacrée au « Michel-Ange de la caricature » ne pouvait que s’imposer.
Sous des thèmes parisiens fédérateurs (séries des Emotions parisiennes, de l’Exposition universelle, des Étrangers à Paris, Le Public du Salon, des Parisiens en 1852 pour Le Charivari, ou des Croquis parisiens pour Le Journal amusant entre autres), l’exposition inaugurée récemment tente d’éclairer les multiples aspects de la création chez Daumier : lithographies, dessins au crayon, aquarelles, peintures à l’huile (malheureusement une seule présentée : Les joueurs d’échecs, 1864/1865) et sculptures (pas seulement les 36 parlementaires, du reste en partie en bronze, en partie en terre cuite).
Précisément à propos de ces dernières, comme les organisateurs ont eu la bonne idée d’exposer aussi des portraits d’époque, on peut mesurer entre point de départ et résultat la distance satirique qu’introduit l’acte de caricaturer. Ainsi, Antoine-Maurice-Apollinaire, Baron d’Argout (Pair de France et un temps Ministre des Beaux-arts [ !]) nous est présenté dessiné de manière réaliste par Eugène Devéria (sanguine de 1831), sculpté en bronze par Daumier (1832), et, à partir de la même année, maintes fois chargé en deux dimensions par Daumier lui-même d’après sa propre sculpture.
Sur les cimaises, les cartels indiquent titres et légendes avec leur traduction en allemand. Sinon, rien d’autre. Mais l’absence de contextualisation est compensée par les informations nécessaires livrées au visiteur par guide audio. On constatera simplement la volonté de la part des organisateurs de se démarquer du trop plein didactique habituel dans ce genre d’expositions.

Hans-Jürgen Helwig, Honoré Daumier – A la hauteur de son époque

Valérie-Anne Sircoulomb-Müller,
- L’artiste
- Dans l’atelier du lithographe
- La liberté de la presse
- Louis-Philippe : entre Gargantua et le symbole de la poire
- Les hommes politiques
- Les tentations humaines
- Les juristes
- Pages d’histoire
- Vie parisienne
- Types français et physionomies
- Vie artistique à Paris
- Littérature et scène

Valérie Sueur-Hermel, Dans l’atelier d’Honoré Daumier, le « Michel-Ange de la caricature »

Marcus Müller, Au secours ! Les béotiens arrivent. L’artiste et le public moderne reflétés par l’art d’Honoré Daumier

Alain Deligne, Réflexions sur la notion de charge