De tous poils

Appel à textes Apparence(s), n° spécial 2011 : « De tous poils »
Date limite: 31 octobre 2010
Cet appel à contributions devrait intéresser les spécialistes d'iconographie (satirique)

Appel à textes Apparence(s), n° spécial 2011 : « De tous poils »
L’homme est une bête à poils, comme le dit Claude Gudin dans son Histoire naturelle du poil (2007). Il possède 3 à 5 millions de poils sur l’ensemble du corps, certes pas tous visibles, soit plus de follicules pileux que la plupart des autres primates. Chevelure, barbe, moustache, poils, toison, fourrure, pelage, la symbolique du poil est complexe. Evocation de l’animalité, il excite le désir, ou suscite le dégoût. Fantasme érotique, célébré par les poètes et les peintres, le poil fut censuré dans le cinéma et la bande dessinée japonaise, avant d’être aujourd’hui nié par la pornographie occidentale, qui valorise l’épilation intégrale. Les cheveux longs et la pilosité naturelle, symboles des années hippies ont cédé la place au diktat hygiéniste du menton rasé et du corps glabre. Caractère sexuel secondaire, souvent interprété comme un marqueur de genre, masculin ou féminin, le poil ne s’en prête pas moins à toutes les transgressions du genderfuck. La revue Apparence(s) consacrera en 2011 un numéro spécial « de tous poils » à la question de la pilosité et de la chevelure. Elle accueille, dans une perspective interdisciplinaire, toute proposition d’articles portant sur ces objets de représentations mentales et iconographiques. Les thèmes suivant sont proposés :

Usages, sémiologie et symboliques
Poil(s) et genre
Pilosité dans les représentations iconographiques
Imaginaires et fantasmes
Ornements et esthétiques du corps
Production et consommation (dépilatoires et cosmétiques)

Apparence(s) est une revue hébergée par Revues.org :
http://apparences.revues.org

Soumettre votre proposition d’article avant le 30 octobre 2010 à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Voir les modalités de soumission sur le site de la revue.